Picture your Future. Save for it by earning 1.5% on a 1-year Term Deposit Account! Learn more.

La reprise se poursuivra-t-elle en 2022?

Source: rédigé par Gilles Coens, expert en investissements chez MeDirect.

Que se passera-t-il l’année prochaine sur le plan économique et financier ? Et comment ces événements vont-ils affecter le marché boursier et par conséquent nos investissements ? Voici quelques éléments à prendre en compte.

L’économie de la zone euro rebondit malgré les nouvelles incertitudes liées à la pandémie et une chaîne d’approvisionnement difficile à maîtriser. Selon la Banque Centrale Européenne, la croissance
de l’économie et donc des marchés d’actions devrait atteindre 4,6 % d’ici 2022. D’autres fusions et acquisitions pourraient donner un coup de pouce supplémentaire, les entreprises saisissant leur dernière chance de profiter
de l’argent bon marché.

“L’économie de la zone euro rebondit malgré les nouvelles incertitudes liées à la pandémie et une chaîne d’approvisionnement difficile à maîtriser. ”

Inflation

Comme nous l’avons mentionné dans le précédent aperçu mensuel de mai, les prix ont été poussés
à la hausse par l’inflation et cela ne s’arrêtera pas l’année prochaine. De nombreuses industries subiront encore l’inflation, par exemple en raison de l’augmentation des coûts de production tels que l’énergie. Ces
coûts sont répercutés sur les consommateurs, qui continuent à dépenser malgré ces hausses de prix. Selon les experts économiques, l’inflation devrait s’accélérer fortement pour atteindre
2,2 % en 2021, principalement sous l’effet de cette hausse des prix de l’énergie, puis retomber à 1,8 % en 2023.

Price-pressures

Source: OECD

Banques centrales

La Banque Centrale Européenne devrait mettre fin à ses propres mesures d’assouplissement liées à la pandémie au début de 2022. La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a fait savoir ce mois-ci qu’il
était très peu probable que la BCE relève son taux directeur en 2022.

En réponse à la hausse de l’inflation, la banque centrale américaine (Fed) a déjà annoncé qu’elle allait bientôt réduire davantage son soutien à l’économie. La question
est de savoir quand les taux d’intérêt augmenteront. Dans leurs perspectives pour 2022, les experts des plus grandes banques américaines affirment que les taux d’intérêt vont augmenter suite à l’inflation plus
élevée qui exerce une pression sur l’économie.

Variant Omicron

Le COVID-19 jouera-t-il encore un rôle important en 2022 ? La plupart des stratèges financiers-économiques pensent que non, grâce au développement de pilules antivirales par Pfizer Inc. et Merck & Co. Le variant encore
plus contagieux, omicron, ne serait pas en mesure de gâcher les choses selon eux. Pourtant, la pandémie nous apprend qu’il n’y a pas de certitudes.

Chine

Contrairement aux pays développés, les marchés chinois ont enregistré de mauvaises performances cette année. La Chine a été le premier pays au monde à subir les contrecoups économiques du
coronavirus, mais elle a aussi été la première à sortir de la crise. Néanmoins, l’économie chinoise a subi des différentes pressions en raison de la crise énergétique, des problèmes
immobiliers du géant Evergrande et de diverses réformes réglementaires. Avec ces réformes, la République populaire veut limiter le pouvoir d’un certain nombre de grandes entreprises ou des Chinois les plus riches.
Par ailleurs, le covid reste le facteur dominant en Chine en raison de mesures strictes telles que les contrôles aux frontières avec mise en quarantaine. Ces mesures seront-elles levées l’année prochaine afin que, petit
à petit, l’économie puisse à nouveau croître et que la pression réglementaire puisse être réduite ?

Climat

“Les industries qui intègrent l’énergie verte dans leur stratégie de croissance ont du potentiel pour l’avenir.”

Les industries qui intègrent l’énergie verte dans leur stratégie de croissance ont du potentiel pour l’avenir. En particulier, les entreprises qui opèrent dans un secteur niche ont la possibilité de s’étendre
à de nouveaux horizons.

Plus généralement, l’Europe compte de nombreuses entreprises leaders dans le domaine des technologies durables, telles que les énergies renouvelables, les voitures électriques ou le recyclage des métaux. Ces entreprises
sont prêtes à profiter de l’attention accrue accordée aux questions de durabilité et de climat dans le monde entier, et pas seulement en Europe.

Et l’ère du renouveau dans laquelle nous nous trouvons va au-delà des investissements liés au climat. L’Europe compte également des entreprises leaders sur le marché des sciences de la vie qui bénéficient
d’investissements considérables et de lancements de nouveaux produits intéressants.

Chaîne d’approvisionnement

Bien que la chaîne d’approvisionnement mondiale se soit complètement effondrée à la suite de la pandémie, ce problème devrait être progressivement résolu d’ici 2022.

“Bien que la chaîne d’approvisionnement mondiale se soit complètement effondrée à la suite de la pandémie, ce problème devrait être progressivement résolu d’ici 2022”

La pandémie mais aussi des problèmes géopolitiques ont provoqué un véritable bouleversement du paysage de l’approvisionnement cette année.  En 2021, le monde s’est réveillé après une période de blocage où l’activité économique était en grande partie à l’arrêt. Pour répondre à la demande, la plupart des stocks ont été vendus. La reprise en 2021 a non seulement fait augmenter la demande, mais le peu de stock a obligé les entreprises à produire de nouveau et rapidement. Avec comme conséquence des retards dans les livraisons. Vous en saurez plus en lisant notre dossier mensuel d’octobre.

En plus, les entreprises veulent sécuriser davantage leurs approvisionnements, elles recherchent donc des fournisseurs plus proches de chez elles, bien que ceux-ci ne soient pas nécessairement des producteurs plus efficaces. Par conséquent, les coûts peuvent être plus élevés, par exemple en raison du prix élevé du carbone. Il s’agit d’un pas nécessaire dans la bonne direction pour s’éloigner des combustibles polluants et adopter des méthodes de production plus écologiques. Mais ces coûts élevés mènent à une augmentation des prix qui à son tour fait exploser l’inflation.

Historiquement, les problèmes d’approvisionnement se règlent assez rapidement après une période difficile, car le marché trouve une réponse à la hausse de la demande et récupère ses stocks. Il n’y a aucune raison pour que ce ne soit pas le cas en 2022. La preuve en est que les coûts du fret sont déjà en baisse.

Dans le reste de l’actualité politique et économique

Ailleurs dans le monde, d’autres événements importants peuvent avoir un impact sur le marché boursier.

Considérez la situation économique et financière préoccupante de la Turquie. La monnaie nationale de la Turquie, la lire, est en baisse. Depuis cette année, la monnaie s’est déjà dépréciée de 45 %. L’inflation s’est élevée à 21% en novembre, contre 4,9% en Europe le même mois. Pour contrer ce phénomène, il faudrait augmenter les taux d’intérêt, mais le président Erdogan n’en a pas l’intention. Aux États-Unis, l’agence S&P évalue déjà la situation de manière pessimiste avec la note B+.

Plus près de nous, le choix des Français pour leur nouveau président en avril prochain pourrait avoir un impact sur le marché boursier. Macron devra non seulement se mesurer aux partis traditionnels, mais aussi à Eric Zemmour, le nouveau venu.

Aux États-Unis aussi des élections auront lieu, les midterms, qui pourraient aussi créer de la volatilité sur les marchés.  

Que cela signifie-t-il pour vos investissements ?

Omicron

En 2022 également, selon le Fonds monétaire international (FMI), les marchés développés devraient connaître une croissance supérieure à leurs moyennes historiques des dix dernières années. Même si cela sera plus faible qu’en 2021. Cela devrait soutenir davantage les marchés l’année prochaine. Toutefois, nous devons rester attentifs aux périodes de forte volatilité et aux corrections. Par exemple, nous avons vu avec les premières infections au variant omicron en Europe que les marchés ont réagi nerveusement à cette nouvelle. Il semble que tant que ce virus sera très actif, la volatilité restera de mise sur les marchés.

Banques centrales

Plus qu’en 2021, ce sera les banques centrales qu’il faudra surveiller en 2022. Aux États-Unis, les premières mesures ont déjà été prises pour réduire le soutien à l’économie. L’Europe suivra plus ue probablement. La question n’est donc plus de savoir si le soutien sera réduit, mais dans quelle mesure et à quelle vitesse. En Europe, il s’agit plutôt de réduire les programmes d’achat, tandis qu’aux États-Unis, il s’agit plutôt des premières hausses de taux d’intérêt. La hausse des taux d’intérêt exercera principalement une pression sur les portefeuilles d’obligations. Pour l’investisseur en actions, la rapidité et l’ampleur de ces mesures sont importantes. Les entreprises ayant un niveau d’endettement élevé ont évidemment plus de difficultés à cet égard. En 2022, il ne sera donc pas inutile de rechercher des entreprises de qualité, tant de valeur que de croissance, avec des bilans solides.

La diversification reste bien évidemment la clé : assurez la bonne répartition dans votre portefeuille d’investissement.

Share on facebook
Share on linkedin
Share on facebook
Share on linkedin