Picture your Future. Save for it by earning 1.5% on a 1-year Term Deposit Account! Learn more.

Investir durablement : quelles sont les possibilités ?

Source : MeDirect

La
demande d’investissements durables explose littéralement. “C’est une tendance
que nous remarquons clairement sur notre plateforme d’investissement, où nous
proposons des fonds durables sans pour autant les promouvoir”, confirme Gilles
Coens, Senior Product Manager chez MeDirect.

“Les investissements durables ne peuvent plus être ignorés”, estime Gilles Coens. “De plus en plus de clients sont spécifiquement à la recherche de produits durables.”

Et c’est une bonne nouvelle, car la durabilité a un impact sur l’ensemble de l’économie. Une entreprise qui ne dispose pas de stratégie de durabilité peinera à attirer des investisseurs. Et vous pourriez
bien être l’un de ces investisseurs – il suffit que votre fonds décide de ne pas acheter telle ou telle action pour des raisons de durabilité. Cela pourrait devenir problématique pour les mauvais élèves.

Qu’est-ce qui rend un fonds durable, précisément? Il existe trois critères importants en matière de durabilité: l’environnement, la société et la gouvernance, repris sous le sigle “ESG” :

  • “Environnement” : la plupart du temps, nous pensons aux efforts fournis par les entreprises sur le plan écologique, par exemple leur façon de gérer leur consommation énergétique et leurs émissions
    de gaz à effet de serre.
  • “Société” : ici, on se préoccupe de la manière dont l’entreprise traite ses collaborateurs. On vérifie qu’elle leur accorde à tous des chances égales. Sans oublier la façon
    dont elle gère ses relations avec ses clients.
  • “Gouvernance” : il s’agit entre autres du niveau d’indépendance du conseil d’administration, de la politique fiscale, ou encore du respect des droits des actionnaires.

Les fonds ne peuvent pas s’autoproclamer durables. Depuis peu, les gestionnaires de fonds sont obligés d’expliquer leur stratégie de durabilité dans le prospectus du fonds (information obligatoire lors de la commercialisation
de produits financiers).

On peut distinguer deux groupes de fonds : les fonds avec “intégration ESG” et les fonds “à impact”. Le premier groupe applique dans sa gestion les critères de durabilité comme une variable, au côté
de l’analyse financière par exemple. Le second se distingue par le fait que la durabilité fait partie intégrante de la politique d’investissement. Il s’agit par exemple de fonds qui se concentrent sur un portefeuille
d’entreprises émettant peu de CO2, ou qui excluent systématiquement de leur portefeuille des secteurs comme le pétrole et le gaz, le tabac, les armes.

Les gestionnaires de fonds qui appliquent ces critères ont donc acquis une nouvelle dimension : il n’est plus uniquement question de résultats financiers mais aussi de données sur la durabilité, qu’ils doivent collecter
et analyser. Cela recouvre de nombreux types de données, qu’ils élaborent à partir de leurs propres analyses ou qui sont accessibles via divers outils professionnels.

“Certains gestionnaires se concentrent sur la gestion durable”, poursuit Gilles Coens. “Je pense notamment à RobecoSAM et à Triodos. Ces gestionnaires ont pour objectif de proposer une offre 100% durable.”

On entend parfois dire que les fonds durables ne sont pas performants. Cette affirmation est totalement erronée. Dans le passé, l’univers des investissements durables était peut-être limité, mais depuis lors, de
nombreuses entreprises cotées ont compris l’importance de la durabilité, ce qui élargit le choix des gestionnaires de fonds. Il faut souligner que la durabilité peut influencer positivement les résultats des
entreprises. Celles qui ne disposent pas d’une stratégie durable (ou qui font montre d’une stratégie peu convaincante), par exemple en matière de traitement des eaux usées, de conditions de travail, de corruption,
etc., courent plus souvent le risque de poursuites en justice, de grèves, d’un rejet par la société… Or, ces risques peuvent bien entendu avoir des conséquences financières. Les critères ESG,
s’ils n’éliminent pas totalement ces risques, peuvent nettement les réduire.

Comment investir durablement ?

Il existe un large éventail de fonds durables et de fonds intégrant les critères ESG. On les trouve dans les maisons de fonds spécialisées, même si l’offre ne cesse de s’étoffer chez les gestionnaires traditionnels. Nombre d’entre eux ont l’ambition d’appliquer les critères ESG à l’ensemble de leurs fonds.

Aujourd’hui, les ETF offrent également une solution. Malgré leur caractère passif, certains de ces trackers appliquent des critères ESG afin d’opérer des exclusions et de surpondérer ou sous-pondérer des actifs par rapport à leur indice.

Vous avez besoin d’aide pour trouver votre chemin dans cet océan de possibilités ? MeDirect a développé, en collaboration avec NN Investment Partners (NN IP), le plan d’investissement MeGreen. NN IP accorde beaucoup
d’attention à la durabilité. À quelques exceptions près, la société applique les critères ESG à tous ses fonds. Les fonds MeGreen vont un pas plus loin, car dans ces fonds, la durabilité
fait partie intégrante de la politique d’investissement – ils appartiennent donc à la catégorie des fonds durables. Ils proposent une solution globale aux investisseurs pour qui la durabilité est un critère
majeur dans leur choix de produits d’investissements, et leur offrent la possibilité de se constituer un capital dans le cadre de plans d’investissements mensuels.

“En optant pour des investissements durables, vous ne visez pas uniquement à obtenir un rendement financier, mais aussi à rendre notre monde meilleur.”

1À l’exclusion des fonds Carmignac qui suite à des conventions particulières sont soumis à un frais d’entrée de 1% sur le montant de la souscription. Nous vous informons que le précompte
mobilier ou la taxe boursière (TOB) peut être d’application dépendant de l’instrument.

2Lisez les conditions de l’action.

Share on facebook
Share on linkedin
Share on facebook
Share on linkedin