Explorer les fonds d’investissement – Indices de référence

Un article rédigé par Ray Calleja, MeDirect

Dans cet article, nous aborderons ce qu’est un indice de référence et nous en comprendrons également l’utilité. Avant d’acheter un fonds commun de placement, l’une des questions à se poser est de savoir comment le fonds s’est comporté.

Dans cet article, nous aborderons ce qu’est un indice de référence et nous en comprendrons également l’utilité. Avant d’acheter un fonds commun de placement, l’une des questions à se poser est de savoir comment le fonds s’est comporté.

L’indice de référence est un outil qui fournit un rendement indicatif par rapport à votre fonds commun de placement. L’importance d’un indice de référence est de fournir une perspective et un critère pertinent pour mesurer le rendement des fonds communs de placement. Cela permet aux investisseurs d’évaluer les capacités d’investissement d’un gestionnaire de fonds, car chaque gestionnaire de fonds vise à surpasser l’indice de référence du fonds sur le long terme.

Les rendements du fonds doivent être mis en contexte. Considérer les rendements d’un fonds de manière isolée est totalement trompeur. Tout fonds commun de placement doit spécifier un indice de référence par rapport auquel les performances du fonds peuvent être évaluées. Un fonds qui a produit un rendement de 20 % au cours des cinq dernières années est souvent considéré comme ayant fait mieux qu’un fonds qui a produit un rendement de 15 % au cours de la même période. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Le fonds qui a gagné 15 % peut avoir battu de cinq points de pourcentage les fonds concurrents qui suivent le même style d’investissement, tandis que celui qui a gagné 20 % peut avoir été considérablement à la traîne par rapport à ses propres concurrents. C’est pourquoi vous devez comparer les rendements du fonds à des indices de référence appropriés – à des indices et à d’autres fonds qui investissent dans le même type de titres.

Les sociétés de gestion sélectionnent des indices de référence sur la base de la capitalisation boursière et des stratégies sectorielles ou thématiques des fonds respectifs. Par exemple, aux États-Unis, les fonds à grande capitalisation (qui investissent dans des sociétés dont la capitalisation boursière est de 10 milliards de dollars ou plus – la capitalisation boursière est le nombre d’actions de la société multiplié par le cours de l’action) auraient des indices à grande capitalisation, comme le S&P 500, qui est largement considéré comme le meilleur indicateur unique des actions américaines à grande capitalisation. L’indice comprend 500 sociétés de premier plan et couvre environ 80 % de la capitalisation boursière disponible. Le Dow Jones Industrial Average (DJIA) est peut-être l’indice qui domine le rapport boursier, mais il est rarement utilisé comme référence de performance pour les fonds communs de placement en actions. En effet, il ne comprend que 30 titres de grandes entreprises, et n’est donc pas représentatif de la santé du marché boursier dans son ensemble. De même, pour les fonds de moyenne capitalisation (qui investissent dans des sociétés dont la capitalisation boursière se situe entre 1 et 5 milliards de dollars), l’indice le plus largement référencé est le S&P Mid-Cap 400, mais il en existe évidemment d’autres, comme le Russell Midcap et le Wilshire US Mid-Cap Index. Pour les fonds de petite capitalisation (qui investissent dans des sociétés qui entrent dans la catégorie des petites capitalisations, dont la capitalisation boursière se situe entre 300 millions et 2 milliards de dollars), il existe l’indice Dow Jones U.S. Small-Cap Total Stock Market Index ou le Russell 2000 (créé par la société Frank Russell et qui comprend environ 2 000 sociétés de petite capitalisation), qui sont les plus populaires. Le Barclays Aggregate Bond Index est un bon indicateur pour la plupart des fonds obligataires imposables. Il existe des dizaines d’autres indices qui segmentent encore plus le marché, en se concentrant sur des régions du monde ou même sur des domaines particuliers du marché obligataire, tels que la maturité ou la notation de crédit, afin de capturer une tranche plus étroite du marché.

Le deuxième type d’indice de référence utilisé est celui des groupes de pairs, ou des fonds qui achètent les mêmes types de titres que votre fonds. Si vous achetez un fonds qui investit dans de grandes entreprises sous-évaluées, vous devez le comparer à d’autres fonds de même style, c’est-à-dire des fonds de grande valeur. De cette façon, vous comparez des pommes avec des pommes.

Notre partenaire, Morningstar, classe les fonds communs de placement dans des catégories qui constituent des références appropriées pour la plupart des fonds communs de placement. En fonction de ce qu’un fonds possède, il peut atterrir dans l’une des 40 catégories Morningstar. Par exemple, si le portefeuille d’un fonds comprend des actions de grandes entreprises à forte croissance des bénéfices, le fonds est classé dans la catégorie des fonds à forte croissance. Le site web MeDirect fournit des rapports Morningstar pour chaque fonds commun de placement disponible sur sa plateforme et la catégorie est indiquée en haut de ces rapports.

Un gestionnaire de fonds peut évaluer la performance de son fonds par rapport à d’autres fonds ayant un objectif d’investissement similaire. Il comparera son propre fonds à la performance moyenne du secteur dans la même catégorie, où le fonds est classé. De cette façon, il peut mesurer les performances de son fonds par rapport à celles des fonds de la même catégorie. Toutefois, il ne peut que découvrir ce que ses concurrents ont fait, car il n’est évidemment pas en mesure de savoir à l’avance ce qu’ils prévoient de faire à l’avenir.

En général, les sociétés de grande capitalisation présentent un risque de baisse plus faible, les fonds ayant pour référence des indices de grande capitalisation conviendraient aux investisseurs ayant peu de goût pour le risque. De même, les fonds avec des indices de moyenne ou petite capitalisation conviendront à ceux qui ont un goût plus prononcé pour le risque. Les indices de référence permettent également de donner aux investisseurs une idée juste de la composition du portefeuille du fonds et les aident ainsi à prendre leurs décisions d’investissement, après avoir pris en compte leur goût pour le risque et leurs attentes en matière de rendement.

Si un fonds commun de placement offre des rendements nettement supérieurs à son indice de référence ou s’il chute moins que celui-ci lors d’un repli du marché, il est alors considéré comme ayant surperformé son indice de référence. De même, un fonds commun de placement qui surpasse constamment son indice de référence sur plusieurs périodes indique que ses performances sont constantes. Toutefois, un fonds géré activement et générant un rendement similaire à celui de son indice de référence est considéré comme une sous-performance car le fonds n’a pas atteint son objectif de base, à savoir battre son indice de référence, pour lequel il facture des frais de gestion annuels.

Enfin, lorsque vous comparez un fonds commun de placement avec ses indices de référence – qu’il s’agisse d’un indice ou de son groupe de pairs – assurez-vous de prendre en compte les performances du fonds sur des périodes plus longues et pas seulement sur une courte période. Examinez les données relatives aux rendements sur un, trois, cinq et même dix ans, si elles sont disponibles. Lorsqu’un fonds surpasse constamment ses indices de référence, cela indique une régularité dans les performances. Toutefois, la performance de l’indice de référence est l’une des façons de choisir un fonds. Dans le prochain article, nous examinerons une autre question que vous devez vous poser avant d’acheter un fonds : quels sont les risques encourus pour essayer d’obtenir les performances que vous souhaitez ou dont vous avez besoin ?

Les informations ci-dessus sont fournies à titre indicatif uniquement et ne doivent pas être interprétées comme une offre de vente ou une incitation à souscrire ou à acheter un quelconque investissement. Les informations fournies peuvent être modifiées sans préavis et ne constituent pas un conseil en investissement. MeDirect Bank (Malta) plc a basé ce document sur des informations obtenues de sources qu’elle estime fiables, mais qui n’ont pas été vérifiées de manière indépendante, et ne fournit donc aucune garantie, représentation ou caution. MeDirect Bank (Malta) plc, société immatriculée sous le numéro C34125, est agréée par l’Autorité maltaise des services financiers en vertu de la loi bancaire (Cap. 371) et de la loi sur les services d’investissement (Cap. 370).

Les outils financiers examinés peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs et ceux-ci doivent prendre leurs propres décisions en connaissance de cause et consulter leurs propres conseillers quant à l’opportunité d’investir dans les outils financiers ou de mettre en œuvre les stratégies examinées ici.

Si vous investissez dans l’un des produits mentionnés, vous risquez de perdre une partie ou la totalité de l’argent que vous avez investi. La valeur de votre investissement peut aussi bien diminuer qu’augmenter. Une commission ou des frais de vente peuvent être perçus lors de l’achat initial d’un investissement et peuvent être déduits du montant investi, ce qui réduit la taille de votre investissement. Les revenus que vous tirez de cet investissement peuvent aussi bien diminuer qu’augmenter. Ce produit peut être affecté par les fluctuations des taux de change, ce qui affecte le rendement de votre investissement. Les chiffres de performance cités se réfèrent au passé et les performances passées ne sont pas une garantie de performance future, ni un guide fiable des performances futures. Toute décision d’investir dans un fonds commun de placement doit toujours être basée sur les détails contenus dans le Prospectus et le Document d’information clé pour l’investisseur (DICI), qui peuvent être obtenus auprès de MeDirect Bank SA.