M&G: Investir dans les infrastructures

Source: M&G – Test Achat 24/01/2020

Jusque récemment, investir dans les infrastructures était réservé aux investisseurs institutionnels. Aujourd’hui  en tant que particulier, vous pouvez enfin y investir via certains fonds d’investissement.

Les investisseurs institutionnels tels que l’état, les assureurs et les fonds de pensions sont depuis longtemps déjà convaincu de l’intérêt des investissements dans les fonds d’infrastructures .
La faible sensibilité au climat économique et la plus grande certitude d’un revenu stable pendant une longue période sont les deux raisons principales de cet intérêt. Des caractéristiques qui peuvent aussi être
une plus-value pour les investisseurs particuliers.

Les infrastructures sont partout. On pense bien sûr aux routes, aux aéroports, aux écoles, aux hôpitaux, aux réseaux de distribution de l’énergie, de l’eau, etc. On entend souvent dire que son caractère
défensif (= peu sensible à la conjoncture) le rend peu séduisant, pour ne pas dire sinistre. Mais à côté de ces équipements ‘traditionnels’ s’ajoute désormais tout ce qui permet à l’économie
numérique d’exister et de croître : les antennes GSM, les satellites… Et cela concerne tout le monde, dans tous les pays.

“Le secteur d’infrastructure s’avère si vaste qu’il contient de nombreux sous-secteurs. De quoi organiser un “mix” à garder en “fond de portefeuille” avec une exposition au sous-secteurs défensifs et cycliques, indique
Kelly Hebert, Country Head – BeLux chez M&G Investments.”

“Les sociétés de ces secteurs possèdent des actifs à la durée de vie très longue”, reprend Kelly Hebert. “Les pouvoirs publics tendent de plus en plus à confier ces lourds investissements au privé,
en contrepartie de concessions longues – parfois jusqu’à 65 ans – sur les équipements concernés. Cela donne une grande visibilité à long terme, encore accrue par des flux entrants stables, voire
en progression, car les revenus de ces équipements sont généralement indexés sur l’inflation.  Les investissements en infrastructures apportent donc en général des dividendes plus élevés et plus
stables.”

L’intérêt que les investisseurs portent aux infrastructures augmente au fur et à mesure que les cycles conjoncturels touchent à leur fin. Comme cela semble de plus en plus le cas, le secteur peut être aujourd’hui
une opportunité du fait de L’orientation. La partie défensive des infrastructures présente de nombreux avantages en cette période. En outre, l’inflation tend à revenir dans de telles périodes. Mais comme les
revenus deas infrastructures sont indexés sur l’inflation, ils ne souffrent pas d’une érosion.

Il est de surcroît indéniable que les pouvoirs publics ont sous-investi dans les infrastructures, et ce, depuis plusieurs années. Voyez par exemple l’état déplorable des routes, gares et aéroports aux États-Unis
! Les gouvernements lancent de vastes plans pour soutenir l’investissement privé en la matière. Les sociétés de construction, assez cycliques, en profiteront les premières, suivies des firmes d’exploitation de ces
équipements.

La valeur des actifs d’un fonds peut baisser et augmenter. Cela signifie que la valeur de votre investissement peut baisser ou augmenter et que vous pouvez récupérer moins que le montant que vous avez investi à l’origine. Les opinions exprimées dans ce document ne doivent pas être considérées comme une recommandation, un conseil ou une prédiction.

Cet article a été produite avec l’autorisation de l’éditeur, tous droits réservés.

Via le navigateur de fonds de MeDirect, vous pouvez sélectionner la catégorie Morningstar ‘Actions Secteur Infrastructure’
dans les filtres pour obtenir une liste des fonds d’investissement.