Investir
16/03/2020

Coronavirus: ne laissez pas vos émotions prendre le dessus!

Source: MeDirect 16/03/20

En tant qu'investisseur, vous avez peut-être noté que la valeur de vos investissements a baissé depuis début 2020, les marchés boursiers dominant une fois de plus l'actualité. Les préoccupations concernant l'impact économique de Covid-19, communément nommé Coronavirus, changent l'horizon des investisseurs du long terme vers le présent, voire l’immédiat. Il est facile de céder à la panique en ces temps incertains où les titres des journaux sont souvent alarmants.

Notre partenaire Morningstar, l'un des principaux bureaux indépendants de recherche financière, estime qu'il est essentiel d'adopter une approche plus mesurée. Comme on peut le voir ci-dessous, de nombreuses épidémies dans le passé ont entraîné des pertes à court terme sur les marchés boursiers mondiaux. Cependant, ces pertes ont été récupérées assez rapidement. 

Epidemic statuts
Source: Morningstar Investment Management Europe Ltd. The data references the Morningstar Global Markets GR USD Index, up to 31 December 2019.

Une perspective à long terme est clé en ces temps tumultueux, les investisseurs étant de plus en plus préoccupés par les dommages économiques causés par la propagation de Covid-19. Il existe de nombreuses façons dont ce virus peut affecter les actifs dans lesquels vous investissez, c’est pourquoi il est important de séparer les dommages permanents qui auront un impact sur la valeur à long terme d'un actif et les dommages temporaires qui seront rapidement oubliés.

Si l'impact est à court terme, les baisses de prix peuvent générer des opportunités d'achat, explique Morningstar. Warren Buffett, président et CEO de Berkshire Hathaway, déclare régulièrement que   

« vous n'achetez ni ne vendez pas une entreprise en vous basant sur les gros titres d'aujourd'hui. Si le marché vous donne la possibilité d'acheter quelque chose que vous aimez et que vous pouvez l'acheter encore moins cher, alors c'est votre jour de chance. »

 Certaines classes d'actifs semblent attrayantes à travers cette optique, mais d'autres restent encore peu attrayantes malgré les récentes baisses. Il est donc important d'être sélectif lors de la modification de vos investissements.

Aperçu de la Gestion de Patrimoine MeDirect by Morningstar

Notre Gestion de Patrimoine (Portefeuille géré pour vous), supervisée par le comité d'investissement de MeDirect en collaboration avec les experts Morningstar. A l’heure actuelle, les portefeuilles sont bien diversifiés avec un biais prudent et privilégiant toujours les actifs sous-évalués. Morningstar estime que les portefeuilles continuent d’être bien structurées dans ce contexte, car l’approche est rationnelle et construite conformément à la tolérance au risque de nos clients.

Nous avons posé quelques questions à Morningstar concernant l'épidémie de coronavirus (Covid-19):

Depuis la chute de marchés qui a commencé suite au coronavirus, le positionnement de portefeuilles aide-t-il ou nuit-il?

Depuis le début de l’accroissement de la volatilité des marchés, notre processus d'allocation d'actifs qui soutient nos portefeuilles a bien fonctionné en termes relatifs - c'est peut-être une consolation compte tenu des pertes et le délai est certainement trop court pour tirer des conclusions, mais nous mentionnons cela comme une validation que notre approche peut être efficace dans la gestion des risques à la baisse. Nous sommes également assis sur des niveaux de cash sains, ce qui a contribué à préserver le capital en période de ralentissement. Cela pourra aussi nous permettre de saisir des opportunités lorsque d'autres investisseurs ne le pourront pas (ou ne voudront pas le faire).

Que diriez-vous aux gens qui sont tentés de passer pleinement en « cash » en ce moment?

Il y a toujours des raisons de ne pas investir, mais prenez le temps de réfléchir sur les 100 dernières années. Nous avons traversé deux guerres mondiales, plus d'une douzaine de récessions, une crise financière et une grande dépression, pour n'en nommer que quelques évènements.

Dans ce contexte, les craintes liées aux coronavirus sont susceptibles de passer, à terme. Nous en avons peut-être déjà vu le début, avec des mesures de relance engagées pour lutter contre l'impact économique. Tout ceci illustre que les marchés sont complexes, avec des investisseurs qui achètent ou vendent pour différentes raisons. En somme, personne ne peut prédire l'avenir de manière concrète et vous devez vous méfier de quiconque essayant de le faire.

Pour vraiment souligner ce message, considérez ceci: la performance du marché boursier américain a battu le « cash » au cours de chaque période de 25 ans de son histoire. Cela ne veut pas dire que ce sera toujours le cas, mais cela peut nous donner des raisons de croire que chaque plongeon ou descente des marchés ne se poursuivra pas à perpétuité. Par conséquent, bien que le désir de passer entièrement en argent liquide soit une réponse compréhensible aux craintes de récession, il est peu probable qu'il soit dans votre meilleur intérêt. Nous pensons que vous devez rester concentré sur vos objectifs financiers à long terme et faire ce que vous pouvez, en particulier en épargnant davantage et en investissant intelligemment, pour les atteindre.

À quel moment pourriez-vous apporter des modifications au portefeuille?

Avant toute chose, il faut comprendre que nous ne pouvons pas prédire le moment idéal pour acheter (ou vendre). Quiconque proclame qu'il peut le faire a été très chanceux (au mieux) ou ment. Sur la base de nos décennies de recherche, nous sommes convaincus que le mieux que nous puissions faire est d'adopter une pensée probabiliste, où nous augmentons notre positionnement en fonction du prix de l'actif. En d'autres termes, nous pouvons acheter un actif si nous le trouvons à un prix attractif; si son prix baissait, nous pourrions en acheter plus car, toutes choses égales par ailleurs, il serait devenu encore plus attractif.

Dans le contexte actuel, nous avons jusqu'à présent été très sélectifs pour tous les achats que nous avons fait. Avec la baisse de marchés se produisant actuellement, nous intensifions notre recherche afin d’identifier les meilleures opportunités. Ceci avec toujours le même but : atteindre l'objectif de chaque portefeuille et continuer d’en améliorer les résultats.

Que dites-vous à ceux qui craignent que cette épidémie ne déclenche une récession mondiale?

Le premier point à mentionner est que les récessions font partie de la vie. Très peu de gens peuvent anticiper de manière cohérente les récessions, en termes de probabilité ou d’ampleur. Donc nous ne sommes pas sûrs que la récession soit une suite logique à une épidémie. Au lieu de craindre cela, nous devons toujours avoir une longueur d'avance sur nos propres émotions, en veillant à ce que ces risques, qui peuvent se réaliser, soient gérés avec prudence.

Pour poursuivre cette réflexion, tous les investisseurs doivent s'attendre à des ralentissements périodiques, et nous reflétons cela dans nos portefeuilles en conséquence. C'est-à-dire que nous cherchons à construire des portefeuilles robustes dans n'importe quel scénario plutôt que d’essayer de les optimiser en fonction d’un scénario potentiel. Dans cette philosophie, les rendements de nos portefeuilles sont restés conformes à nos attentes. Nous pouvons donc utiliser ces situations de ralentissements pour concentrer notre attention sur la recherche d'opportunités d'amélioration des rendements attendus des portefeuilles.

En tant qu'investisseurs à long terme, nous restons globalement défensifs et conscients des risques de récession. Cela dit, nous sommes également prêts à agir rapidement lorsque la dispersion structurelle ou cyclique ouvre des opportunités de gain à long terme. Dans l'ensemble, nous voyons encore une probabilité pour de nouveaux troubles sur les marchés mais nous restons confiants dans notre positionnement si cela se produit.